Amos Oz : Une histoire d’amour et de ténèbres

lundi 10 octobre 2011
popularité : 31%

Une histoire d’amour et de ténèbres

de Amos OZ, chez Gallimard
roman autobiographique, 2003

- L’avis de Rend H. : " Tu veux jouer à inventer des histoires ? Un chapitre chacun ? Je commence ? Il était une fois un village que ses habitants avaient déserté. Même les chats et les chiens étaient partis. Et les oiseaux aussi... " Le petit garçon qui joue ainsi à inventer des histoires à la demande de sa mère est devenu un grand romancier. Sa mère n’est plus là, mais il tient malgré tout à poursuivre la relation de l’existence tumultueuse de sa famille et de ses aïeux. Son récit quitte donc le quartier modeste de Jérusalem où il est né, remonte le temps, retourne en Ukraine et en Lituanie, et fait revivre tous les acteurs de cette tragi-comédie familiale, qu’ils soient prophète tolstoïen, séducteur impénitent, mauvais poète, kibboutznik idéaliste ou vrai savant. Leurs vies sont parfois broyées par la grande Histoire - l’Europe les rejette, l’Orient se montre hostile - et toujours marquées par leurs propres drames intimes, illusions perdues et rêves avortés. Au cœur d’une narration riche, d’une ampleur et d’une puissance romanesques jusque-là inconnues dans l’œuvre d’Amos Oz, la disparition tragique de la mère demeure la question à laquelle ce roman cherche une réponse. Une histoire d’amour et de ténèbres est un livre bouleversant où la vie d’un peuple et la vérité d’un homme se confondent.


Navigation

Articles de la rubrique