Moustapha Abu-Srour, Camp de Aïda, Bethléem 14/04/2009

lundi 28 décembre 2009
popularité : 30%

Voir le compte rendu de notre rencontre avec Moustapha et Sabha, le mardi 14 avril 2009

Moustapha nous reçoit dans son petit jardin. Sa maman, Sabha, ne parle qu’arabe. Il va répondre à nos questions pour elle ou traduire.

J’ai deux frères, le premier a été tué par les soldats israéliens, et l’autre est en prison, condamné à une peine de 99 ans, autant dire à vie… Ca fait maintenant 17 ans qu’il est enfermé… 17 ans… Ils l’ont transféré d’une prison à l’autre… Depuis le soulèvement, l’intifada à la mosquée Al-Aqsa, c’est devenu vraiment difficile pour nous d’aller les voir… Il n’y a plus que ma mère qui puisse aller lui rendre visite… Mon frère est maintenant dans la prison de Chaba (?). Quand ma mère y va, elle doit monter des escaliers, 70 marches… Quand elle y va, et quand la visite est terminée… C’est difficile pour elle : aujourd’hui, comme vous le voyez, elle ne peut presque plus marcher…

Quelles sont les étapes que ta maman doit passer avant de pouvoir voir son fils ?

Mustafa
IMG/mp3/Mustafa_sur_frere_en_prison.mp3

Ils font tout pour rendre les visites difficiles… Comme vous le savez, il y a d’abord tous ces checkpoints, ( ?????)… Avant même d’arriver à la prison, il y a tous ces détours, les attentes, les contrôles aux checkpoints, toute une série de choses. Sans doute pour faire perdre leur patience aux gens, je ne sais pas… Tout cela avant même d’arriver à la prison…

Et une fois arrivée à la prison, est-ce qu’elle doit encore attendre ?

Oui… Pendant des heures. En fait, il y a un couloir où on les fait attendre, parfois pendant 5, 6 heures, parfois plus longtemps encore… Et puis, on les appelle pour entrer dans la prison… Le couloir est en dehors de la prison…

Et combien de temps peut-elle rester avec son fils ?

45 minutes.

Elle attend 6 heures pour ne rester que ¾ d’heure auprès de son fils ?

Oui… En général, elle se lève à 4h du matin pour aller prendre le bus de la Croix-Rouge au centre de Bethléem. De Bethléem au checkpoint de Talkomia (?), ça prend une heure. Là, ils doivent attendre jusqu’à ce que les autorités se décident à les laisser passer, ce qui prend entre 1 et 3 heures, c’est selon… Ensuite, ils doivent prendre un autre bus jusqu’à la prison. Il faut compter encore une heure et demi jusqu’à (Chaba ????). Là, on les met dans le couloir, qu’on ferme, et puis on les appelle et on les envoie dans une autre section de la prison. Là, on fait de nouveau l’appel, on les contrôle…

Qu’est-ce que tu entends par « on les contrôle » ?…

On les contrôle, ça veut dire que, d’abord, on vérifie encore une fois leurs documents. On les fouille aussi, une fouille corporelle pour vérifier qu’ils ne cachent rien…

Est-ce que les gardes posent des questions, ou est-ce qu’ils se contentent de vérifier les sacs, les poches des pantalons… ?

Oui, ils posent des questions, vérifient tout, les chaussures, tout… Et ça, ça prend encore entre une demi-heure et une heure et demie. Et ensuite seulement, ils peuvent passer dans le couloir qui les mène à la salle où les attend le membre de leur famille…

Et donc, ta maman se lève à 4h du matin et ne voit son fils que dans l’après-midi ?

Et bien, ça dépend… Parfois, pas avant la tombée de la nuit… Oui… Ca arrive souvent qu’elle ne revienne chez elle que vers une heure du matin…

Est-ce qu’elle peut lui apporter des choses, des vêtements ou de la nourriture, des livres ?

Oui, oui, elle peut apporter de la nourriture…

Ton frère est, donc, en prison pour le restant de sa vie parce qu’il a pris part à une opération… Qu’est-ce qu’il a fait exactement ? Est-ce qu’il a lancé des pierres, ou mis le feu, ou bien, peut-être n’a-t-il rien fait ?

En fait, un Juif a été tué… Le gros problème, c’est qu’il était au courant qu’une opération se préparait…. Il n’a rien fait lui-même, mais il savait que d’autres organisaient quelque chose… et pour les Israéliens, si tu sais que quelque chose se prépare et que tu n’en dis rien, c’est comme si tu avais participé à l’opération…

Qu’est-ce qu’il fait là-bas, en prison ? Est-ce qu’il essaie d’étudier ? Est-ce qu’il lit , discute avec d’autres ? Ou est-ce qu’il a laissé tomber et n’attend plus que la fin de sa vie ?

Non, il n’a pas laissé tomber, et il ne le fera pas…Vous vous rappelez qu’il y a eu des élections, je crois que c’était en 1996, je ne me souviens plus exactement de la date… Il a pensé faire partie du Conseil Palestinien. Les prisonniers, là-bas, ont tous voté pour lui et l’ont élu, mais les autorités israéliennes n’ont pas reconnu ce vote… Et donc, après ça, il s’est inscrit à l’université israélienne et a terminé l’année passée des études de droit israélien…

Et donc, il a maintenant des outils qui lui permettent de défendre d’autres gens, de se défendre ?

Il faut d’abord qu’il comprenne bien comment fonctionne le système israélien et ensuite, oui, il essayera de se défendre et de défendre d’autres personnes.

Comme vous le savez il y a eu des négociations entre Israël et le Hamas à propos de la libération des prisonniers palestiniens, en particulier, ceux qui ont été emprisonnés avant les Accords d’Oslo. C’est le cas de mon frère, et donc, il pourrait en fait être libéré n’importe quand.

Ca l’aide sûrement à tenir le coup et à rester informé de façon à ce que, lorsqu’il sortira de prison, il puisse continuer à agir pour la société palestinienne ?

Ne parlons pas de l’avenir… Personne ne sait ce qui se passera… Peut-être que oui…ou peut-être que quelque chose aura changé en lui… On ne peut pas savoir…

Quel âge avait-il lorsqu’il a été arrêté ?

22 ans. Maintenant, il en a 39... En prison, les prisonniers l’ont choisi comme porte-parole face à l’Autorité Palestinienne. Et donc, c’est lui qui les met au courant des problèmes que les prisonniers ont avec les Israéliens. Il leur enseigne les langues aussi, l’anglais et l’hébreu.

Qu’est-ce que ta maman aurait envie de nous dire ?

Elle dit qu’elle souhaite qu’il y ait la paix partout dans le monde, et qu’aucune mère ne soit privée de son fils…

Sabha
IMG/mp3/Sabha.mp3